Parfums sur le Nil

Un séjour sur les bords du Nil, nous amène sur les rives des parfums sacrés.
Le temple d’Edfou sur la rive occidentale, un des mieux conservés d’Egypte, dévoile quelques secrets de fabrication et d’application.

Une des salles recouverte de hiéroglyphes nous indique la place d’un laboratoire au sein duquel les prêtres créaient toutes sortes d’élixirs pour parfumer les divinités.

Des bandelettes de lin qui habillaient les statuts étaient parfumées trois fois par jour !

Approchez-vous, les ingrédients, les quantités ont été sculptées en ces murs pour en laisser les traces de recettes immortelles.

Ces rites sont perpétrés aujourd’hui à travers la production de divers essences. Certaines à la menthe et au santal vous libérerons de votre rhume et de vos rhumatismes quand quelques gouttes de musc, de lotus, d’ambre parfumeront simplement votre bain.

Des parfumeries spécialisées en aromathérapie qui ont bien saisi la puissance des marques de luxe et qui vous proposent des similis, répliques de votre parfum. Ainsi, tous les fleuris comme Coco Mademoiselle sont très proches des jus d’origine. Bluffant mais une pratique qui relève de la contrefaçon avec tout ce que cela comprend d’illégalité.