Le parfum persistant des huiles essentielles

Le parfum des huiles essentielles est une véritable fête olfactive. On l’aime sans limite, et sa persistance continue de nous transporter bien après une séance de massage, un pschitt, une masque. Au Maghreb, le rituel du massage aux essences odorantes par exemple est un rituel absolument divin à s’offrir sans attendre…

Procurez-vous un kit pour découvrir toutes les notes d’agrume par exemple !

C’est toujours un pur bonheur que de se laisser masser par des mains expertes dans un salon de détente ou un spa du Maghreb. Le personnel y est délicat, discret, charmant en un mot. C’est un instant juste pour soi durant lequel l’esprit vagabonde, porté par un souffle sensuel de jasmin, d’orange ou de néroli. Le must en la matière, est de compléter le massage du corps par un soin du visage à l’huile d’argan. Tout y est à prendre avec délice. Chaque seconde s’égrène dans un cadre généralement idyllique, propice au bien-être.

On aime le parfum persistant de ces huiles essentielles qui – à la fin de la journée – est toujours aussi présent sur la peau. On ne peut qu’apprécier les bienfaits des plantes utilisées pour ces soins magiques. Grâce à elle, le stress et les tensions s’envolent comme par enchantement. Comment ne pas succomber à une séance de massage aux huiles essentielles avant un repas romantique, ou tout simplement avant de s’endormir ?

Pour prolonger ces instants de bonheur au retour d’un séjour au Maghreb, il suffit de s’offrir des essences de fleur d’oranger au parfum persistant. Cette huile essentielle est universelle, et ses vertus sont multiples. Sublime soin beauté antirides, elle défatigue et « déstresse ». Il suffit d’en déposer quelques gouttes dans un masque pour cheveux, une crème de nuit, mais aussi dans une pâte à crêpe ou un cake maison, voir dans un diffuseur et toute la maison embaume comme en Orient.

Pour se procurer une huile essentielle de fleur d’oranger, l’idéal est de consulter un site d’annonce du Magreb comme bikhir.ma et de s’adresser à des marchands locaux. Ces sites sont de véritables cavernes d’Ali-Baba puisqu’on y trouve ce que l’on désire, pour notre plus grand plaisir.