Maison Guerlain, cinquième génération

Maison Guerlain, cinquième génération, un documentaire commenté par l’éloquente historienne du parfum Elisabeth de Feydeau qui nous raconte que les parfums sont des instantanés de certaines périodes.
L’histoire de la naissance, des créations à succès et du dérapage de Jacques Guerlain de passage au JT.

Pierre François Pascal Guerlain, le père de la Maison mère a ouvert à l’époque une échoppe Rue de Rivoli, une usine à Étoile puis rue de la Paix qui, en 1853 était un lieu de rassemblement populaire bien loin des travaux opérés par le Baron Haussmann et des boutiques de haute joaillerie actuelles.

Il créée d’abord des parfums personnalisés. Il lance plus tard le premier bâton de rouge à lèvre et des vinaigres de toilette, huiles pour les muscles et des huiles balsamiques pour se désinfecter. Il offre en 1953 à l’impératrice Eugénie un flacon de Cologne au 69 abeilles et devient fournisseur officiel auprès des grandes cours d’Europe, « L’eau de Cologne impériale » est née.

« Des parfums de la Maison inspirés par des femmes aimées, admirées et par la musique. »

Aimé Guerlain, fils aîné du père de la Maison reprend le flambeau avec la création de Jicky initialement créé pour l’Exposition Universelle de 1889.

Aimé Guerlain est le premier à utiliser des matières de synthèse « tuteurs invisibles ». Jacques Guerlain est la 3ème génération de créateur reprend la maison, va marquer la Belle Époque et les années folles : L’heure Bleue, Mitsouko et Shalimar, un parfum patrimoine.

On apprend aussi que lors de la Seconde Guerre Mondiale, la famille Guerlain donne l’ordre à tous les parfumeurs de détruire les archives qui pourraient dévoiler les secrets de la parfumerie française, à l’époque fleuron de la France.

Thierry Wasser, parfumeur officiel de la Maison Guerlain donne aujourd’hui vie à des rêveries couchées sur papier dans son atelier d’assemblage, il mûrit son inspiration dans la rue.